Err

Pépinière Le Clos Ferréols

Chêne vert truffier

Pépinière LCF
(Code: QITM430)
EN RUPTURE
 
Quercus ilex / Tuber melanosporum
Sélectionnez ici votre taille (hors racine) :
16,99 €
16,65 €
-2%
500g
CHENE VERT TRUFFIER / QUERCUS ILEX TUBER MELANOSPORUM
 
 
Type de plante : Arbre
Type de feuillage : Persistant
Hauteur/largeur : 30m / 30m
Vitesse de croissance : Lente
Période de floraison : N/A
Feuilles : Vert
Fleurs : N/A
Exposition : Soleil
Type de sol : Calcaire 
Humidité du sol : Bien drainé
Rusticité : -15°C
Utilisation : Isolé, groupe
Mellifère : Non

 
Présentation :

      Il est désormais inutile de présenter le chêne vert, arbre méditerranéen bien connu, symbole de la garrigue, des vacances dans le sud de la France mais aussi de longévité puisque l'on dit de lui qu'il peut vivre jusqu'à 1500 ans ! En revanche, il peut être nécessaire de s'arrêter sur la particularité du chêne vert truffier : sa mycorhization.

       Cela fait maintenant quelques dizaines d'années que l'INRA (Institut National de la Recherche Agronomique) a décelé la relation symbiotique entre la truffe et l'arbre au pied duquel elle pousse (les chênes verts notamment) : le mycélium de la truffe vient se « greffer » sur les racines de l'arbre et remplace ses radicelles. De là naît une symbiose efficace : la taille des mycéliums de la truffe est plus importante que celle des radicelles de l'arbre. Donc, la présence de la truffe augmente la quantité de nutriments, de phosphore et d'azote notamment, captée par l'arbre. En contrepartie, l'arbre fournit, par ses racines, des substances organiques produites par photosynthèse à la truffe (en particulier des sucres).

       Le chêne vert truffier est ainsi appelé parce qu'il est mycorhizé. C'est-à-dire qu'en laboratoire, les racines du jeune plant ont été inoculées avec du mycélium de truffe noire du Périgord, tuber melanosporum. Ainsi, la plantation d'un chêne vert truffier, dans de bonnes conditions, permet d'obtenir, après au minimum 4 ans, des truffes du Périgord... dans son jardin ! Avis aux gastronomes.

 
Utilisation :

     Diverses utilisations peuvent être faites du chêne vert truffier. Mais idéalement, il est préférable de le planter soit seul, soit avec d'autres chênes verts mycorhizés. En effet, la proximité d'autres plantes risque de contaminer les sols, réduisant ainsi les chances de production de truffes.

    Par ailleurs, les conditions pour obtenir des truffes par la culture de chênes verts truffiers sont assez rigoureuses. Le sol doit être calcaire et alcalin (pH entre 7,5 et 8), bien drainé, aéré et de préférence en pente pour éviter l'accumulation d'eau qui détruit le mycélium.

     À la plantation de votre chêne vert mycorhizé, vous devrez retourner au moins 1 mètre carré de terre sur 30 centimètres de profondeur puis casser les éventuels blocs avec une motobineuse par exemple : la terre doit être fine, aérée et épierrée un minimum. L'objectif est de fournir une terre meuble pour le développement des racines de votre chêne vert truffier. Pressez la motte (que vous aurez préalablement mise à tremper quelques minutes) pour qu'elle reste bien autour des racines et placez-la dans un trou de 30cm de profondeur et de largeur. Recouvrez là (pour éviter qu'elle sèche en surface), NE TASSEZ PAS et arrosez copieusement.
 
 
Les conseils du pépiniériste pour la taille et l'entretien :

     Veillez surtout à ne pas tailler votre chêne vert truffier en été, ne laissez pas sécher la terre et ne laissez pas non plus l'eau stagner au pied et surtout protégez votre jeune plant de chêne vert mycorhizé des rongeurs !

     Il vous suffit de tailler une fois par an les branches intérieures pour aérer l'arbre et éviter l'apparition de maladies. Veillez également à ce que les branches se croisent le moins possible. Enfin, vous pouvez tailler les branches basses (moins de 1 mètre du sol) pour apporter de la lumière.

     Concernant l'espacement, il varie de 4 à 6 mètres entre chaque plant.

 
L'avis de la pépinière :

     La possibilité d'avoir des truffes directement dans son jardin fait rêver de nombreux gastronomes. C'est possible avec un chêne vert truffier mycorhizé... et un peu de patience !