Err

Pépinière Le Clos Ferréols

Lavande pédonculée

Pépinière LCF
(Code: LSP1G)
EN RUPTURE

 

Lavandula stoechas pedunculata / Persistant

Sélectionnez ici votre plante :
2,99 €
2,81 €
-6%
500g
LAVANDULA STOECHAS PEDUNCULATA - LAVANDE PÉDONCULÉE - LAVANDE PAPILLON
 
 
Genre : Lavandula
Type de plante : Arbuste
Type de feuillage : Persistant
Hauteur/largeur : 80 cm / 60 cm
Vitesse de croissance : Normale
Feuilles : gris-vert
Fleurs : bleu violacé / lilas
Exposition : Ensoleillée
Type de sol : Léger, pas trop calcaire, pauvre ou humifère, bien drainé
Humidité du sol : Faible
Rusticité : -7°C à -12°C
Utilisation : Massif, rocaille, plate-bande, couvre-sol, isolé, bac, balconnière
Mellifère : Oui
 
 
Présentation :
 
Sa floraison extraordinaire lui a offert son nom et sa renommée : le Lavandula stoechas pedunculata est en effet caractérisé par ses inflorescences composées de grappes bleu violacé, surmontées de 2 bractées couleur lilas soutenu, rappelant les ailes des papillons qui ne manquent jamais de la butiner. C'est pourquoi on appelle cette variété de lavande : lavande papillon. Elle possède beaucoup d'autres surnoms : lavande pédonculée, lavande à toupet, lavande stéchade... 
 
Le Lavandula stoechas pedunculata est un peu moins rustique que ses variétés cousines, mais saura tout de même résister aux froids d'intensité modérée. Il forme un arbrisseau compact au port étalé, ne dépassant généralement pas les 60 cm de hauteur. C'est donc une excellente variété de couvre sol et de plate-bande, tout comme le Lavandula « Richard Gray ».
 
Comme tous les autres arbustes du genre Lavandula, la lavande pédonculée développe un extraordinaire parfum attirant tous les insectes pollinisateurs. On récolte également ses fleurs pour les faire sécher, et même utiliser ses qualités gustatives en cuisine, particulièrement dans les desserts.
 
 
Utilisation :
 
Le Lavandula stoechas pedunculata est un arbuste qui s'épanouit au soleil et à la chaleur, et s'accommode par ailleurs très bien des sols pauvres, caillouteux, voire un peu arides. L'important est de le planter dans une terre bien drainée, dans laquelle l'eau ne stagnera pas. L'excès d'humidité est en effet le pire ennemi de la lavande papillon, car il provoque un pourrissement aux racines.
 
Contrairement à certaines autres variétés, la lavande pédonculée n'est cependant pas amatrice des sols très calcaires. Même une terre légèrement acide lui conviendra mieux. Pour le reste, elle résiste à la canicule, à la sécheresse et aux vents violents, beaucoup moins aux fortes gelées.
 
Le moment idéal de la plantation intervient soit entre la mi-mars et le début juin, soit entre la mi-septembre au début décembre. Associez-la à d'autres plantes et arbustes pour composer des massifs et des haies aux couleurs variées, et à une lavande d'été pour obtenir une floraison continue d'avril-mai jusqu'à la fin de l'été. La floraison du Lavandula stoechas pedunculata intervient, selon les climats, entre le mois d'avril et le mois de juin.
 
 
Les conseils du pépiniériste pour la taille et l'entretien :
 
N'arrosez votre lavande papillon qu'en cas d'extrême sécheresse, ou au moment du rempotage. C'est ainsi qu'elle conservera le mieux la santé. Aucun autre traitement ou amendement du sol n'est vraiment nécessaire, sauf si vous constatez que votre arbuste est victime de chlorose, signe d'une terre trop calcaire. 
 
En matière de taille, il convient également d'être prudent et de ne sacrifier que les rameaux s'échappant de la touffe pour que votre lavande pédonculée conserve son joli port arrondi. Ne coupez surtout pas son collet (la partie boisée de la plante), votre lavande pourrait en mourir. Cette taille intervient au moment de la récolte des fleurs, ou après la floraison si vous ne faites pas de cueillette. Une lavande laissée longtemps à l'abandon peut faire l'objet d'un taille plus drastique.
 
 
L'avis de la pépinière :
 
Charmante variété que celle du Lavandula stoechas pedunculata ! On appréciera sa floraison originale et poétique, son parfum délicieusement méridional, et la facilité avec laquelle elle se cultive, bien entendu !