Err

Pépinière Le Clos Ferréols

Noisetier pourpre

Pépinière LCF
(Code: COMP10G)
EN RUPTURE

 

Corylus maxima purpurea / Caduc

Sélectionnez ici votre taille (hors racine) :
5,99 €
5,63 €
-6%
500g
CORYLUS MAXIMA PURPUREA - NOISETIER POURPRE - GRAND COUDRIER POURPRE

 
Genre : Corylus
Type de plante : Arbuste
Type de feuillage : Caduc
Hauteur/largeur : 3-5 mètres / 2-3 mètres
Vitesse de croissance : Rapide
Période de floraison : Fin de l'hiver (février - avril)
Feuilles : Pourpre
Fleurs : Chatons jaunes
Exposition : Soleil, mi-ombre
Type de sol : Riche, humifère
Humidité du sol : Frais, bien drainé
Rusticité : -30°C
Utilisation : Isolé, haie libre
Mellifère : Non
 

Présentation :
 
Originaire du sud-est de l'Europe et du Caucase, le corylus maxima purpurea est un noisetier décoratif remarquable par son feuillage pourpre et son port érigé, étalé avec l'âge. Extrêmement rustique, celui que l'on appelle communément le noisetier pourpre ou encore le grand coudrier pourpre est décoratif également à la morne saison où les longs chatons persisteront toute la fin de l'hiver sur l'arbre nu.
 
Relativement facile à vivre, le corylus maxima purpurea demandera un entretien régulier surtout les premières années pis ne demandera qu'une taille tous les 2 à 3 ans.
 
Enfin, si c'est bien évidemment pour son feuillage décoratif que l'on apprécie généralement le noisetier pourpre, il faut savoir que ce dernier fournit de grosses noisettes comestibles et savoureuses en fin d'été/début d'automne, qui raviront les enfants... et les plus grands. Il faut en revanche avoir un noisetier dans un périmètre proche pour cela car le noisetier pourpre n'est pas autofertile. Privilégier alors une autre variété de noisetier pour favoriser la fécondation.
 
 
Utilisation :
 
Relativement grand et étalé, le noisetier pourpre est plutôt destiné à trouver sa place dans une haie champêtre dans laquelle il créera un beau contraste avec son feuillage pourpre, foncé en automne. Dense et fructifère, il participera à créer une haie vivante et agréable.
 
Dans la même logique, le corylus maxima pupurea se prête tout à fait à un usage en isolé où il vous ravira de son élégant port. Les enfants pourront en outre plus facilement aller récupérer en automne les fruits savoureux du noisetier pourpre. Dans cette utilisation, vous pourrez éventuellement laisser partir quelques drageons qui vous créeront un petit bosquet de grands coudriers pourpres.
 
Enfin, vous pouvez également exploiter le noisetier pourpre en fond de massif, notamment pour créer une ombre à un massif de plantes qui préfèrent les expositions ombragées.
 
 
Les conseils du pépiniériste pour la taille et l'entretien :
 
Au cours des 3 premières années, veillez à rabattre les pousses de l'année précédente pour favoriser le développement d'une ramure assez dense et buissonnante.
 
Ensuite, vous aurez à tailler tous les deux à trois ans en avril pour maintenir un port compact. Si toutefois vous préférez laisser votre noisetier pourpre libre, cette taille n'est pas indispensable mais elle vous permet de conserver un port élégant.
 
Sachez en outre que le noisetier pourpre drageonne abondamment ; veillez donc à supprimer régulièrement les rejetons, sans quoi vous risquez de vite vous retrouver avec une véritable forêt de corylus maxima purpurea !
 
Enfin, comme d'habitude, évitez les fortes chaleurs et les gelées pour la plantation : en dehors de cette précaution, vous pouvez planter votre corylus maxima puprurea toute l'année.
 
 
L'avis de la pépinière :
 
A la fois décoratif avec son beau feuillage pourpre et gourmand avec ses grosses noisettes savoureuses qui ravissent petits et grands, le corylus maxima puprurea est un bel arbuste idéal pour des haies champêtres vivantes et conviviales.